Cyclocross

Mondial de cyclo-cross à Heusden-Zolder : Van Aert, le rêve devenu réalité

Mondial de cyclo-cross à Heusden-Zolder : Van Aert, le rêve devenu réalitéction.

Le Luxembourg et les Pays-Bas accueilleront les prochains mondiaux de cyclo-cross. Quant au Superprestige, il devrait normalement faire escale sur le circuit de Spa-Francorchamps le samedi 21 novembre 2016.

L’UCI a attribué les joutes mondiales de cyclo-cross au Luxembourg en 2017 et aux Pays-Bas en 2018. Les deux sites d’accueil seront Belvaux (GDL) Valkenburg (Pays-Bas).

Quelques lignes sur les mondiaux disputés ce week-end à Heusden-Zolder.

Avec deux titres et une troisième place, les « Oranges » dominaient la première journée des joutes mondiale. Beau bilan également pour les Français qui épinglaient trois podiums : une 2e place chez les dames espoirs ainsi qu’une 2e et une 3e places chez les juniors hommes.

Par contre, carte rouge à Femke Van den Driessche (dame espoir), auteur (ou son entourage?) d’une coupable faute technologique (un moteur électrique sur son vélo de réserve) avant d’abandonner dans le dernier tour. Sa machine a été saisi par les commissaires UCI pour examen qui ont confirmé l’infraction.

Rudy De Bie, le sélectionneur national, n’a pas tardé à réagir : C’est un scandale que l’entourage de Femke ait trompé la Fédération belge. Je n’ai jamais pensé que de tels agissements étaient possibles en cyclisme. De plus, lors de Mondiaux en Belgique. »

La journée du dimanche débutait heureusement de la meilleure des façons pour la sélection  belge dans la course des espoirs hommes avec la victoire de Eli Iserbyt. Un titre conquis à l’arraché (au sprint) à l’issue d’une farouche empoignade avec Toupalik (qui levait les bras un tour trop tôt !) et Hermans. Le Belge devenait ainsi le plus jeune champion du monde de la catégorie…

Restait à attendre le verdict de l’épreuve phare du week-end : le championnat du monde des hommes élites annoncé sous le signe d’un duel Van Aert-Van der Poel. Un championnat palpitant de bout en bout et marqué par l’impressionnant retour du favori Wout Van Aert après son accrochage au passage d’une butte avec Mathieu Van der Poel. Incisif à souhait, le Belge revenait sur le Néerlandais Lars Van der Haar qui avait profité de l’incident de course pour s’isoler au commandement. Adversaire coriace qu’il décrochait définitivement dans le dernier kilomètre. A relever la 3e place de Kevin Pauwels, la 4e de Sven Nys qui termine sa carrière en beauté et la 5e de Van der Poel, auteur de plusieurs erreurs dont il n’est pas coutumier.

JUNIORS : Victoire sans discussion du Néerlandais Jens Dekker (lauréat de la Coupe du Monde) dans des conditions difficiles avec 35’’ les Français Mickaël Crispin (à35’’) et Thomas Bonnet (à 1’32’’). Septième, Jappe Jaspers termine à 1’32’’.

DAMES ELITES : Nouvelle victoire néerlandaise Thalita De Jong qui creusait un écart de 14’’ dans le dernier tour sur la Française Caroline Manni. Déception pour la Belge Sanne Cant (dominatrice de la saison et lauréate de la Coupe du Monde), à l’ouvrage dans le final et 3e à 24’’ de la nouvelle championne du monde.

DAMES ESPOIRS : Ce championnat était une grande première dans l’histoire des mondiaux. Championnat disputé sous le déluge et marqué de la victoire de la Britannique Evie Richards devant la Tchèque Noskova (à 35’’) et la Néerlandaise Kaptheijns (à 46’’). Première Belge, Laura Verdonschot se classe 11e à 2’43’’ de la Britannique.

A relever l’abandon de la favorite, Femke Van den Driessche (championne d’Europe 2015), accusée par l’UCI d’une tentative de dopage mécanique. On devait bien s’y attendre un jour… Par dopage mécanique, on entend généralement une aide illicite à la performance via un moteur électrique miniaturisé caché dans les tubes du vélo ou un système d’entraînement au niveau des roues. De nouveaux cheveux blancs en vue pour l’UCI et le cyclisme en général.

HOMMES ESPOIRS : On attendait notre compatriote Eli Iserbyt, l’homme qui avait dominé de la tête et des épaules la saison 2015 chez les juniors (champion du monde, champion d’Europe et Superprestige). A 18 ans, le Belge s’est immédiatement propulsé au sommet dès sa première année espoirs. Vainqueur au sprint (devant le Tchèque Toupalik), le sociétaire de Telenet-Fidea est devenu le plus jeune champion du monde de sa catégorie. Un championnat où les Belges placent deux représentants sur le podium : Iserbyt champion et Quinten Hermans 3e

HOMMES ELITES AVEC CONTRAT : Au terme d’une empoignade intense, Wout Van Aert confirmait sa côte de favori en devançant Van der Haar (à 5’’) et Kevin Pauwels (à 35’’). Un titre mérité pour le Belge, grand triomphateur d’une saison où il a remporté la Coupe du Monde et le Superprestige. Concluons en relevant la présence de 5 Belges dans le top 10 : Van Aert 1er, Pauwels 3e, Nys 4e, Sweeck 7e et Meeusen 8e.

Classement (top 20 élites avec contrat)

1 VAN AERT Wout BELGIUM / BELGIQUE en 1h05’52 »

2 VAN DER HAAR Lars NETHERLANDS / PAYS-BAS 00:05

3 PAUWELS Kevin BELGIUM / BELGIQUE 00:35

4 NYS Sven BELGIUM / BELGIQUE 00:39

5 VAN DER POEL Mathieu NETHERLANDS / PAYS-BAS 00:47

6 VAN DER POEL David NETHERLANDS / PAYS-BAS 01:03

7 SWEECK Laurens BELGIUM / BELGIQUE 01:11

8 MEEUSEN Tom BELGIUM / BELGIQUE 01:23

9 SIMUNEK Radomir CZECH REPUBLIC / REPUBLIQUE TCHEQUE 01:37

10 MEISEN Marcel GERMANY / ALLEMAGNE 01:43

11 VENTURINI Clement FRANCE / FRANCE 02:01

12 VANTHOURENHOUT Michael BELGIUM / BELGIQUE 02:15

13 GODRIE Stan NETHERLANDS / PAYS-BAS 02:28

14 BOOM Lars NETHERLANDS / PAYS-BAS 02:37

15 MOUREY Francis FRANCE / FRANCE 02:43

16 BOROS Michael CZECH REPUBLIC / REPUBLIQUE TCHEQUE 02:46

17 VAN AMERONGEN Thijs NETHERLANDS / PAYS-BAS 02:46

18 VAN KESSEL Corne NETHERLANDS / PAYS-BAS 02:50

19 WALSLEBEN Philipp GERMANY / ALLEMAGNE 03:00

20 CHAINEL Steve FRANCE / FRANCE 03:08

Tableau des médailles

  1. Belgique : 2 x or, 1 x argent, 2 x bronze
  2. Pays-Bas : 2 x or, 1 x argent, 1 x bronze
  3. Grande-Bretagne : 1 x or
  4. France : 2 x argent, 1 x bronze
  5. République Tchèque : 2 x argent

A propos de l'auteur

Jean-Pierre Lekeu

Ajouter un commentaire

Répondez au commentaire ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *