Débutants Route

Deux podiums pour Johan Vincent

14324482_10154229421163283_5453260019582403726_o

La saison se termine bien pour Johan Vincent qui vient de monter deux fois sur le podium. Samedi, à Dottignies, le coureur de Sprint 2000 a raté le bon coup et s’est ensuite imposé dans le sprint du peloton pour prendre la troisième place, loin derrière l’intouchable Jarne Van Dyck et le Français Axel Huens. Van Dyck mettait ainsi un point d’honneur à terminer la Ronde de Dottignies par une nouvelle victoire d’étape. le lendemain, à Escanaffles, Johan s’est retrouvé dans la principale échappée en compagne de Matthis Dethy et d’Audric Leleu. Le trio s’est fait rejoindre à deux tour de la fin par le Flandrien De Vylder et par deux autres coureurs de Sprint 2000: Maxence Descamps et Kamil Orlowski. les six hommes ont cependant été repris par le peloton dans le dernier tour et le Flandrien Jonas Delaere, domicilié au Mont de l’Enclus, a superbement anticipé le sprint pour décrocher son premier bouquet (notre photo). Klaas Van Dorsselaer, un Flandrien domicilié à Flobecq et frère de l’ancien élite sans contrat Niels Van Dorsselaer, et Johan Vincent complètent le podium. « Dommage, je me sentais très fort et c’était peut-être la dernière occasion de gagner cette année puisque je ne m’alignerai plus que sur des interclubs et sur le chrono des Nations avant le passage en juniors », regrettait Vincent après la course. Les débutants à Dottignies (39 partants): 1. Jarne Van Dyck, les 65 km en 1 heure 43’51 ; 2. Axel Huens (France), à 1’32 ; 3. Johan Vincent, à 4’38 ; 4. Bastien Lechantre (France) ; 5. Remi Behague (France) ; 6. Audric Leleu ; 7. Kevin Gadenne ; 8. Jonas Delaere ; 9. Thomas Suys ; 10. Kamil Orlowski. Les débutants à Escanaffles (27 partants): 1. Jonas Delaere, les 58 km en 1 heure 30 ; 2. Klaas Van Dorsselaer ; 3. Johan Vincent ; 4. Kamil Orlowski ; 5. Audric Leleu ; 6. Aaron Vandenbulcke ; 7. Thomas Leroy (France) ; 8. Florian De Marez (France) ; 9. Robbe De Vylder ; 10. Thibault Petit.

A propos de l'auteur

Vincent Coppenolle

Ajouter un commentaire

Répondez au commentaire ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *