Votre mot de passe vous sera envoyé.

Présentée en grandes pompes vendredi lors du Salon Vélofollies, l’équipe WV-AquaProtect-Veranclassic espère briller sur tous les fronts en 2018.

Christophe Brandt au micro de Mathieu Istace

Si la saison 2017 restera comme un très bon cru pour la structure dirigée par le manager général Christophe Brandt avec 10 victoires et 26 podiums, la nouvelle campagne devra être celle de la confirmation pour une équipe qui aborde un virage crucial dans son existence. On sait en effet que la convention entre les différents partenaires viendra à échéance en fin d’année et que les têtes pensantes travaillent pour donner une suite au projet au-delà de la saison à venir. « Pour l’heure, l’important est d’être performant, de se concentrer sur les courses et de faire mieux encore que par le passé en termes de résultats car on veut continuer à grandir et pourquoi pas disputer un jour un grand Tour. », explique Christophe Brandt.

Cette année, l’équipe compte 19 coureurs dont deux nouveaux pros issus des rangs de l’équipe de formation AGO-Aqua Service, les Wallons Julien Mortier et Franklin Six, qui semblent disposer des capacités pour percer au plus haut niveau. « Je ne me mets aucune pression pour le moment », nous dit Julien Mortier. « Après un bon stage avec l’équipe cet été, je sens que j’ai encore beaucoup à apprendre et la direction ne me met pas la pression. je travaillerai pour les leaders en essayant de saisir ma chance à l’occasion. »

Franklin Six semble plus souriant que Kevyn Ista

Le Ploegsteertois, qui aimerait qu’on ne le compare plus à son illustre parrain Frank Vandenbroucke, est aussi conscient de la chance à saisir en ayant été repris en dernière minute dans le groupe: « En stage, je pense avoir montré de bonnes choses mais comme tout néo-professionnel qui se respecte, je vais surtout bosser pour Kenny Dehaes, notre sprinteur, qui veut absolument nous apporter quelques victoires. »
Dehaes est en effet un des deux gros renforts de l’équipe. Le bruxellois veut oublier sous ses nouvelles couleurs une campagne 2017 durant laquelle il n’a levé les bras qu’une seule fois. L’autre renfort, Eliot Lietaer, devrait pour sa part se montrer actif sur tous les terrains. « C’est un des coureurs belges les plus régulier sur l’ensemble de la dernière saison et je suis certain qu’il peut nous apporter beaucoup », explique le directeur sportif Thierry Marichal.

Les deux stages organisés à Calpé ont laissé augurer de très belles choses. Le groupe a été épargné par les blessures et espère voir Sébastien Delfosse, sur la touche depuis la fin de saison passée, revenir d’ici la fin mars ou début avril. Quelques cadres de l’équipe semblent avoir une très grande faim de vélo à l’image de Ludwig De Winter, qui espère confirmer sa première victoire pro décrochée lors du GP Lucien van Impe, d’un Jimmy Duquennoy revanchard après une saison décevante ou des vétérans de l’équipe, Kevyn Ista et Grégory Habeaux qui, comme le bon vin, bonifient avec l’âge. Sans oublier un Maxime Vantomme très motivé avant les classiques flandriennes, le rapide Justin Jules ou le Luxembourgeois Alex Kirsch qui rêve de franchir un palier en 2018.

L’équipe effectuera ses débuts en compétition dès cette semaine au challenge de Majorque et dimanche au Grand Prix la Marseillaise avant d’enchaîner avec le Trofeo Laigueglia en Italie puis d’entrer dans la campagne en Belgique.