Votre mot de passe vous sera envoyé.

A Frasnes-Lez-Buissenal ce matin, 68 coureurs étaient encore sous la minute dans le classement général avant le départ du contre la montre.

Presque 10 « petits » kilomètres qui vont, à coup sûr, jouer un rôle décisif pour le classement avant les 91,3 kilomètres de l’épreuve de ce lundi après-midi entre Frasnes et Saint-Sauveur..
Après ce chrono, ils ne sont plus que 22 dans la minute. C’était écrit, il n’y a donc guère de surprise pour déclarer ce contre la montre comme étant « le » tournant de ce 23ème TMC. Les grosses écuries y ont d’ailleurs fait la différence et se démarquent dorénavant de manière significative avant l’ultime étape de l’après-midi durant laquelle on ne voit pas ce qui pourrait contrecarrer les ambitions de l’équipe américaine Hagens Berman Axeon, managée par Axel MERCKX, d’emporter le TMC 2018 et de permettre à Jasper PHILIPSEN de se succéder au palmarès. Mais tout reste possible !

Sébastien GRIGNARD aura confirmé que l’exercice contre le chrono reste son atout majeur mais aussi celui de son équipe puisqu’il termine 4ème de chez Lotto Soudal derrière Brent VAN MOER, Gerben THIJSSEN et Stan DEWULF, le vainqueur. GRIGNARD termine 23ème à 50 secondes. La deuxième place au général de Stan DEWULF, avec seulement 13 secondes d’écart, oblige les Lotto à être plus déterminés que jamais. Sébastien GRIGNARD aura son rôle à jouer pour une éventuelle victoire de l’équipe sur ce cru 2018 d’un exceptionnel TMC.

« Ago Aqua Service » confirme un état de forme qui va crescendo. Il y a de la cohésion dans l’équipe. Et le résultat est là avec la 7ème place de Tom WIRTGEN (à 14 secondes) et la 10ème de Lionel TAMINIAUX (à 35 secondes) ce qui permet aux hommes de Jean-Denis Vandenbroucke de se maintenir dans le haut du tableau du classement par équipes. Anthony DEBUY(37), Pierre Goebeert (50), Tom VAN VUCHELEN (103). On peut se permettre de croire en une éventuelle victoire lors de la dernière étape. Les « Hagens Berman Axeon » et les « Lotto Soudal » se sont déclarés la guerre et pourquoi pas au bénéfice d’un troisième larron ?

On a connu des jours meilleurs chez « T-Palm PCW ». Tomas PETIT termine à la 63ème à 1:32, Edward WALSH la 70ème à 1:41, Andreas ANDERSSON à la 73ème à 1:45. Ugo D’ANGELO, blessé dans la chair (chute le samedi) et au moral (grosse erreur technique de l’équipe ce dimanche) prend la 74ème place à 1:46. On a souvent entendu dire qu’il ne fallait pas vexer un Italien … alors ….

Dylan DAME (Dany Ji CT) est vraiment surprenant. Après avoir démontré ses capacités sur la route quel que soit le relief, il réalise une 93ème place dans le chrono à 2:08 du vainqueur. Même s’il est dans le dernier tiers du classement, ce garçon est à suivre quand on voit ce qu’il est capable de faire alors que, pour lui, c’est la toute première saison sur route après avoir été actif principalement en VTT. Il sait se faire souffrir. Réduit à devoir jouer « cavalier seul » après la disparition de l’ensemble de ses coéquipiers dès la première journée, Dylan DAME semble ne trouver aucun inconvénient dans ce rôle de solitaire qui lui convient tout à fait. DAME le baroudeur !

« Toitures crabbé CC Chevigny » aura été, sur ce TMC, le révélateur de Laurenz REX. Il termine 39ème à seulement 1:06 du vainqueur et premier de sa formation. Ce jeune « espoir 1 » est un coureur tout-terrain qui paraît tout à fait à l’aise dans ce genre d’épreuve. Pas complexé pour un sou et même s’il faut se faire mal Laurenz REX y va. Rémi CARA (58), Quentin VENNER (71), Adrien HOUBBEN (72), Hugo DE WINTER (100) et Rémi BELOT (120).

Stan DEWULF (Lotto Soudal, notre photo) remporte ce CLM de 9,6 kilomètres en 00:14:19. Entre lui et le dernier il y a 6 minutes et 5 secondes d’écart. Jasper PHILIPSEN (Hagens Berman Axeon) garde le maillot jaune, mais avec seulement 13 secondes sur Stan DEWULF. Le jeu des équipes sera primordial cet après-midi.

Texte: Fabrice Wilfart
Photo: Vincent Coppenolle (photo prise durant la remise des prix finale)