Votre mot de passe vous sera envoyé.

Une ligne d’arrivée dessinée au sommet du Beau-Site qu’il fallait gravir à 3 reprises, tel était le scénario final de ce TMC sous sa version 2.2.

Une nouvelle facette qui aura donné bien des satisfactions au niveau sportif. L’épreuve était annoncée pour des costauds et c’est effectivement en puissance que se termine cette dernière étape. Le scénario n’était pourtant pas prévu pour un final avec des écarts aussi minimes.

Face à la formation Hagens Berman Axeon de Jasper PHILIPSEN, leader et vainqueur 2017 de l’épreuve, les Lotto Soudal jouaient leurs dernières cartes. Malgré sa victoire au sommet du Beau-Site, Stan DEWULF ne sera pas parvenu à déposséder PHILIPSEN de son maillot jaune. Le travail des coéquipiers du leader y aura beaucoup contribué en assurant efficacement l’encadrement de leur leader. Pour le détail, le vainqueur est un U 21 (1998). En d’autres termes il pourrait encore être sur les deux prochains TMC. Vainqueur en 2017 et en 2018. En 2019 ? en 2020 ? Pour info, sachez qu’aujourdhui au sommet du Beau-Site après l’arrivée, PHILIPSEN était approché par la FDJ.

Lionel Taminiaux dans son maillot du classement des rushes

Chez « AGO AQUA SERVICE » l’après-midi aura été difficile avec un final où les efforts fournis dans les étapes précédentes se sont faits sentir. Tom WIRTGEN termine 7ème de l’étape et s’assure la 5ème du général à 34 secondes du gagnant du jour. Pierre GOEBEERT (41ème du jour, 37ème au général à 00:02:20) et Anthony DEBUY (44-34-00:02:07) n’ont rien à regretter. Leur constance et leur régularité sur ce TMC sont plutôt encourageantes pour la suite de la saison. Lionel TAMINIAUX doit aujourd’hui se contenter d’une inhabituelle 68ème place ce qui le classe à la 49ème du général et 00:03:12. Tom VAN VUCHELEN (92-87-00:19:56). Satisfaction quand même pour Lionel TAMINIAUX et Tom WIRTGEN qui terminent 1er et 3ème du classement des sprints. AGO AQUA SERVICE : 8ème à l’interéquipe.

Le bilan de « Crabbé toitures CC Chevigny » est plutôt satisfaisant. C’est d’autant plus important que l’équipe est inscrite en Coupe de Belgique. Non seulement l’effectif termine au complet au terme des 400 kilomètres de l’épreuve, mais Laurenz REX a, une nouvelle fois, titillé les meilleurs. Il se classe 19ème du jour, 26ème au général à seulement 00:01:47 du premier. 5ème du général des meilleurs jeunes, il sera intéressant à suivre tout au long de cette campagne 2018. Malgré une bonne 28ème place à Saint-Sauveur, Rémi CARA termine 72ème au général avec 00:09:36 de retard. Hugo DE WINTER (49-76-00:10:12), Adrien HOUBBEN (51-73-00:09:36), Quentin VENNER (56-75-00:09:43) et Rémi BELOT (97-108-00:42:43). L’équipe termine à la 16ème de l’interéquipe.

Sébastien GRIGNARD (Lotto Soudal) n’aura pas démérité pour sa première participation à l’épreuve. Il termine 47ème de l’étape, mais 27ème au général à 00:01:56 de PHILIPSEN. Il est également le 6ème meilleur jeune. Lotto Soudal termine à la 2ème place de l’interéquipe.

On est un peu passé à côté du sujet chez « T-Palm PCW » qui doit se contenter d’une 59ème place ce jour pour Tomas PETIT (74-00:09:39), d’une 76ème pour Ugo D’ANGELO (105-00:39:59), d’une 87ème pour Edward WALSH (62-00:06:25) et d’une 98ème pour Andreas ANDERSSON (107-00:42:21). Satisfaction quand même avec la troisième place de WALSH au classement des reliefs. T-PALM PCW termine à la 22ème de l’interéquipe.

La prestation de Dylan DAME (Dany Ji CT) sur ce TMC a été exemplaire et a un peu mis sur le côté la déconfiture de l’équipe au terme de la première étape. Il termine aujourd’hui à la 99ème place de l’étape avec une 88ème au général et 00:20:00. Sa chevauchée des trois derniers jours démontre de réelles capacités sur tous les terrains, n’hésitant pas à prendre ses responsabilités. Il ne craint pas l’effort et possède un tempérament en acier trempé. On en veut pour preuve cette réelle volonté de terminer la course alors que depuis le départ, ils ont été 37 à poser définitivement les pieds au sol.

Au départ de Moulbaix, il y avait 2 non partants. Ils sont 13 à avoir abandonné lors de cette dernière étape.
Les 91,3 kilomètres ont été avalés à la moyenne de 39,5 km/heure.

Texte: Fabrice Wilfart
Photos: Vincent Coppenolle (photo de couverture, les trois premiers du Triptyque 2018)